Optimiser son contenu vidéo pour les réseaux sociaux dont Instagram

Je prends enfin le temps de rédiger cet article qui me trotte dans la tête depuis plusieurs semaines maintenant, notamment parce que je trouve que les enjeux qu’il soulève sont largement sous estimés.

Si l’optimisation de contenus, et de contenus vidéos en particulier, rentrait dans les habitudes de communication en ligne de la plupart des responsables d’entreprise ou de commerce, ou même de particuliers, les résultats de leurs publications sur les réseaux sociaux en seraient significativement – et positivement – impactés, tout simplement.

C’est donc parti pour un petit tour du concept d’optimisation de contenu sur les RS 👇

Le contenu vidéo sur les réseaux sociaux ?

En 2020, comme sur l’année 2019, il faut savoir que la vidéo reste le format le plus vu et sollicité par les utilisateur·ice·s sur les réseaux sociaux (toutes plateformes confondues).

Il s’avère que le contenu vidéo, c’est ma spécialité, et outre les conformations techniques à maîtriser pour créer, monter et exporter du contenu vidéo de qualité, on oublie trop souvent que les réseaux sociaux exigent à eux seuls une expertise supplémentaire afin de produire un contenu qui soit optimisé pour leurs canaux.

Je m’explique.

Ce qu’il faut déjà garder en tête, c’est que chaque réseau social a sa propre identité et donc sa propre manière d’afficher le contenu partagé.

Par exemple, Instagram est un réseau social purement visuel qui repose sur le partage de photographies et de vidéos.

Facebook quant à lui, permet le partage de contenus extrêmement variés : articles, galeries d’images, vidéos, avis et recommandations, offres d’emploi, et j’en passe.

Tik Tok, de son côté, repose exclusivement sur la vidéo au format smartphone. Un format où la vidéo prend toute la longueur verticale de votre écran, comme le permettent également les Stories Instagram et le contenu disponible sur Instagram TV de manière générale.

En guise d’aparté, Tik Tok, Insta et Facebook (qui sont loin d’être les seuls réseaux sur lesquels vous pourrez faire du placement de produit, je pense aussi à LinkedIn par exemple) touchent toutes des démographies différentes d’utilisateur·ice·s. Le but est donc de cross-publier un maximum (c’est à dire publier en simultané sur plusieurs plateformes) pour toucher le plus de client·e·s potentiel·le·s possible, et générer le plus de leads.

Les plateformes « social » ont développé des outils web et mobile pour permettre la cross-publication, généralement intégrées à ces dernières via leur plateformes web et/ou leur app

Sauf que voici le problème, et ce sera sûrement votre cas : publier prend du temps, cross-publier d’autant plus quand on sait que pour optimiser chaque contenu il faudra l’adapter à chaque plateforme.
Par ailleurs, chacun est expert dans son domaine, et la communication ou la conformation vidéo sortent tout simplement de votre zone d’expertise.

C’est à ce moment là qu’il faut commencer à réfléchir à la pertinence d’externaliser (outsourcer) sa communication, même si ce n’est que de manière ponctuelle.

Comment ça se passe visuellement parlant ?

Mais revenons à nos 🐑
C’est à dire l’optimisation de contenu vidéo sur les RS.
Pour ce faire, on va revenir très rapidement sur l’histoire récente de l’image animée.

Sans refaire l’histoire du cinéma depuis le cinématographe, notre consommation des images animées depuis 1895 (date convenue de la naissance du cinéma) se fait via un format horizontal (bien sûr le cinéma a été très protéiforme depuis ses origines, donc je me base ici sur le format que l’industrie du cinéma a adopté, et ensuite pérennisé). L’exemple le plus pertinent, donc, pour illustrer mon propos reste celui du grand écran « cinéma » 16:9, puis l’écran « carré » 4:3 arrivé par la suite avec la commercialisation de la télévision.

Bien évidemment, il existe pléthore d’autres formats que nous laissons de côté dans le cadre de la rédaction de cet article.

Le format d’une image ou d’une vidéo doit prendre en compte le canal à travers lequel elle sera diffusée par la suite pour une diffusion optimisée sur chaque support

Avec l’arrivée du smartphone et des plateformes sociales, c’est une autre manière de penser, produire et diffuser l’image qui émerge. C’est la verticalité du contenu.
Pour qu’une vidéo s’affiche sur toute la surface verticale du téléphone, il faut la penser en 9:16. C’est ça. Vous pivotez à la verticale le 16:9, tout simplement.

Une illustration parfaite de l’optimisation Instagram d’une vidéo, issue du tutoriel YouTube de VideoFort (datant de 2017, avant même la sortie d’Instagram TV). Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo (en anglais)

Alors, pourquoi s’embêter à adopter un format qui apparaît contraignant de premier abord avec un cadre réduit qui donnerait à voir moins ?
À vrai dire, vous pourriez simplement retourner votre téléphone pour avoir un affichage 16:9 plutôt que de conformer une vidéo en 9:16.

Et bien oui et non. Youtube permet, certes, en mode plein écran la lecture 16:9 d’une vidéo, et la plupart des réseaux en soit le permettent également (Facebook…). Mais le principe du réseau social, c’est de rendre disponibles quantité de contenus immédiatement. Et si vous ne donnez pas tout de suite aux utilisateur·rice·s ce qu’iels veulent voir, votre contenu va passer à la trappe pour sûr.

Format horizontal Youtube et illustration du format optimisé Instagram vertical

Par ailleurs, si vous privilégiez un affichage 16:9 ou même 4:3 de votre contenu, il sera moins visible dans la foule de contenus optimisés disponibles sur les réseaux, car il apparaîtra plus petit sur le format de votre écran de smartphone, tout simplement.

Capture d’écran Instragram TV du #TogetherAtHome concert d’Hozier
Capture d’écran d’un exemple de non optimisation du format Instagram TV. Moins gênant pour un post pédagogique statique, mais très handicapant pour une publicité ou un reportage

Pourquoi tirer partie de toute la surface d’un écran de smartphone ?

J’ai lu que l’on scrollait en moyenne la taille de la statue de la liberté par jour… 🗽
Si vous voulez qu’un contenu fasse la différence, optimisez-le pour capter l’œil des utilisateur·ice·s !

J’ai publié un article sur la manière d’optimiser son contenu vidéo à travers des mini-tutos et quelques exemples concrets suite à ce premier papier !

En espérant que cet article vous aura convaincu de la nécessité de soigner sa communication digitale, je vous dis à très vite pour échanger plus longuement sur le sujet !

Vous avez un projet vidéo d’entreprise à réaliser ?
La Lune des Fraises se tient à votre disposition pour échanger à propos de celui-ci

Publié par Leslie de Oliveira

Fondatrice de La Lune des Fraises - Conseils en communication digitale et création de contenus graphiques, vidéo et audio. Founder of La Lune des Fraises - Digital Communication Advising and Content Creation.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :